La transition de l'école obligatoire au gymnase est-elle vraiment comme l'on en pense? Des profs, des gymnasiens et des élèves nous communiquent leur avis.

En 2015, à la Combe, sur l'ensemble des élèves de 10ème année, il y a environ 64% des élèves qui envisagent la voie de l' apprentissage contre seulement 36% pour le gymnase.

Les quatre gymnases principaux sont Beaulieu, La Cité, le Bugnon et Auguste Picard. Beaulieu est sûrement le gymnase qui accueille le plus d'élèves de la Combe.
" Il me satisfait par ses activités et son emplacement bien situé. " déclare Maxime M., ancien élève de Cugy.

Un pas vers l'avant.
Le grand changement de l'école obligatoire par rapport au gymnase est bien évidemment la quantité de travail demandé aux étudiants, mais aussi la multiplication de l'offre des options spécifiques, rend le choix difficile, ce qui peut nuire à notre réussite scolaire et professionnelles.
Une liberté apparente prend aussi de plus en plus sa place au sain du travail, c'est à dire qu'on gagne en autonomie, qu'on doit se responsabiliser, que les profs sont moins derrière nous. " ... Cette filière n'est pas obligatoire, on doit faire le choix d'y aller et cela permet au gymnase d'éliminer les élèves qui ne veulent pas travailler " nous communique un professeur de Cugy.

Bien s'adapter
Il faut déjà être motivé, bien organisé, ne pas se sentir surchargé et savoir si l'on veut travailler ou non. Il y a tout de même quelques pièges à éviter : ne pas se laisser submerger par le rythme scolaire même si c'est très difficile, ne pas laisser tomber. " Bien évidemment, il ne faut pas tomber dans la facilité, ne pas se reposer sur ses lauriers. " nous confie Heikel J., futur gymnasien.

L'intégration ?
Étant donné que l'année précédente nous étions les plus grands en quittant l'école obligatoire et qu'en arrivant dans ce nouvel établissement, nous sommes les plus jeunes, cela pourrait poser un problème d'intégration. Mais comme nous dit Monsieur R. Prof. d'option spécifique, " On se retrouve avec pleins d'autres élèves qui sont dans le même cas que nous, qui viennent d'autres collèges, d'autres régions, on est assez vite soudé, on trouve vite une entente, donc cela ne pose pas de problème. "

Les bons points
Malgré tout, l'accès à cette liberté dans l'étude est valorisant car elle nous permet d'être autonome, tout en assurant notre travail à notre guise. La rencontre de nouvelles personnes fait aussi partie des avantages du gymnase. "Un des point positifs, c'est cette indépendance dans le travail, même s'il ne faut pas en abuser", cite Monsieur P. enseignant de géographie.

Relever le défi
Pour rentrer au gymnase il faut s'en donner les moyens et avoir envie de réussir. La liberté est en même temps un piège et un atout, il faut savoir trouver le juste milieu

Thomas et Pierre