Nous avons posé des questions dans la rue et à l'entrée d'un magasin à différentes personnes. Nous constatons de surprenants changements à l'école.


*Point de vue de la première (25 à 50 ans) & de la deuxième (50 à 75 ans) génération sondée*

Tout d'abord, nous nous sommes demandés où les gens allaient à l'école et avec quels moyens de transport ils venaient. Pour la plupart, c'était en Suisse, mais nous avons aussi eu droit à d'autres réponses comme Israël, le Brésil (Sao Paulo) et la France. Les horaires sont à peu près partout les mêmes : 8h00-12h00 13h00-16h00. À Genève, les élèves avaient congé le mercredi, mais par contre ils allaient à l'école le samedi matin.
Nous avons été surpris par le nombre d'élèves, plusieurs personnes nous ont dit que leur classe pouvait contenir de 28 à 40 élèves. Généralement, dans la même classe, ils avaient tous le même âge, sauf un monsieur âgé qui nous a expliqué que quand il était petit, il était avec des grands de 16 ans. Presque toutes les personnes interrogées étaient dans des classes mixtes.
Mais la chose qui nous a le plus marqué, c'était sur le comportement des anciens professeurs. Nous avons écouté plusieurs témoignages qui disaient que les élèves qui se tenaient mal se faisaient remettre à l'ordre par des châtiments corporels (petites tapes derrière la tête, éventuellement des gifles, des coups de règles sur le bout des doigts, des clés lancées à travers la classe).
Une majorité des gens interviewés n'avaient pas d'uniformes, sauf les personnes en école privée et une dame en Israël qui en avait un jusqu'à 12 ans. À l'école, les élèves faisaient quand même quelques sorties (courses d'école, camps).
Donc, nous remarquons que nous avons de la chance de faire autant d'activités divertissantes : la journée des métiers, visites au musée, piscine, patinoire, camps de ski et camps d'été, voyage d'études, semaine à Berne au Parlement, la semaine des médias, des promenades, journée bob, travail à l'extérieur, grillades dans la forêt, petit déjeuner en classe, vente de pâtisseries...
Nous notons que de nos jours les élèves vont moins souvent jouer dehors ou chez leurs amis, est-ce parce qu'ils ont trop de devoirs ? ou parce qu'ils passent trop de temps sur leurs écrans ?
Pour notre dernière question, quelques personnes nous ont répondu qu'elles pensaient qu'aujourd'hui, il y avait beaucoup de critiques sur les professeurs et que les enfants étaient rois. Les autres interviewés nous ont dit qu'ils pensaient que l'école en Suisse était très bien organisée et que les enfants y allant avaient beaucoup de plaisir.
Nous retirons de cette expérience que nous sommes chanceux d'aller à l'école dans ces conditions idylliques et qu'elle a beaucoup évolué depuis quelques années.

Abby, Bastien, Jailys et Loukina