D’après certains témoignages d’élèves, les chantiers sur les lieux scolaires ne seraient pas si sécurisés que ça. Les professeurs affirment le contraire.

Suite à une interview effectuée auprès des élèves de Froideville au sujet des chantiers des nouveaux bâtiments scolaires, ‘’le Chêne’’ et ‘’le Tilleul’’, certains élèves nous ont confié avoir eu des possibilités d’y entrer. Les collèges en construction étaient protégés par des barrières et des panneaux d’interdiction, mais cela n’empêchait pas les enfants de franchir l’interdit.
Les enfants nous ont confié que les travaux les déconcentraient dans leurs apprentissages. «Ça faisait surtout descendre nos points et non nos notes», ont témoigné Dounia et Bryan.
Quant à l’interview de monsieur Stucky, enseignant au collège du Platane à Froideville, il nous a déclaré que la sécurité des chantiers était satisfaisante pour des enfants.

Malgré toutes les mesures de sécurité que les adultes envisagent, ils ne pensent pas le monde comme les petits et les jeunes élèves ne voient pas forcément les risques qu'ils courent dans des jeux qui pour eux ne sont qu'une aventure.